Bibliothécaires allemands : tour d’horizon

Dans le cadre de la veille que je fais, je vais régulièrement voir ce qu’il se passe du côté de nos collègues allemands. Je sais que l’allemand n’est pas la langue préférée des bibliothécaires français, mais à toute fin utile, un court panorama du monde associatif et des biblioblogs s’impose sur ce blog. Je tenterai d’être généraliste et de ne pas me limiter à mes propres intérêts. Il permettra à tout un chacun d’avoir quelques repères s’il vient à rencontrer un collègue germanophone …

En Allemagne, il y a 10 705 bibliothèques. 474 millions de documents y sont empruntés chaque année (source : association des bibliothèques allemandes). Ces chiffres ne veulent rien dire, mais il me fallait bien une introduction !

Deutschland: Land der Ideen - bücher

Deutschland: Land der Ideen par Erik Weber sur FlickR – CC-BY-NC-SA

Les associations

Tout d’abord la Verein Deutscher Bibliothekare (VDB). Cette association, la plus ancienne en Allemagne (1900, plus vieille que l’ABF), regroupe de nombreuses commissions. Elle compte 1700 membres issus du monde des bibliothèques universitaires.

Elle publie le Jahrbuch der Deutschen Bibliotheken, référence qui paraît tous les deux ans. Les travaux actuels de l’association paraissent annuellement dans les VDB-Mitteilungen.

La VDB tient congrès tous les ans lors du Bibliothekarstag, grande messe bibliothécaire durant laquelle l’on s’interroge sur le futur (et le présent) des bibliothèques.

De nombreux rendez-vous sont organisés tout au long de l’année, généralement regroupant les Fachreferente (équivalent des subject librarians) d’une matière. Elle est donc surtout active en ce domaine, ainsi que dans le domaine du droit, de la qualification professionnelle et du management.

Vient ensuite la Berufsverband Information Bibliothek e. V. (BIB). Equivalent de l’ABF outre-rhin, la BIB regroupe 6300 membres (quand même !). Elle publie le BuB (Buch und Bibliothek), mensuel sur l’actualité du monde des bibliothèques et des sciences de l’information, bien plus ouverte aux bibliothèques publiques.

Elle comporte plusieurs commissions dont une sur les One-Person-Libraries. Ce dernier sujet est traité de façon particulièrement active, quand en France je n’ai pas vu ce sujet être beaucoup traité. Ses points forts sont donc les One-Person-Libraries, le marketing & la communication, la formation continue, la formation initiale.

Des groupes de travail régionaux permettent de préparer les journées de rencontre nationale et de mieux travailler à l’échelle régionale (ils vendent aussi des t-shirts très rigolos).

La KRIBIBI (Arbeitskreis kritischer Bibliothekarinnen und Bibliothekare, Autriche) et l’Akribie (Arbeitskrei kritischer BibliothekarInnen) sont des associations qui se démarquent par leur fort intérêt pour le caractère social et sociétal de l’accès à l’information (voir Wikipedia).

La BID est l’inter-associations allemande. Elle possède plusieurs groupes de travail, dont un sur la bibliothèque et l’éthique, sans équivalent français à ma connaissance.

A toutes ces associations s’ajoutent les associations de bibliothèques, très nombreuses et caractérisées géographiquement. S’il ne faut en retenir qu’une : la Gemeinsamer Bibliotheksverbund (GBV) qui regroupe celles du centre et du nord de l’Allemagne, dont la grande association des bibliothèques allemandes (DBV) dont vous trouverez les nombreux groupes de travail ici. Voilà pour les associations.

5 biblioblogs à suivre

  • Le Vöbblog (à vos souhaits! à prononcer « veub-blog ») présente les actualités autrichiennes et internationales des bibliothèques. Il s’agit du site de la Vöb, l’association des bibliothécaires autrichiens.
  • Bibliothekarisch.de : très actif, ce blog propose des liens quotidiens, sans trop se prendre au sérieux. Il est entretenu par 4 bibliothécaires, parmi lesquels les plus actifs de Twitter. Si vous parlez allemand, je vous laisse les découvrir …
  • http://bibliotheksratte.wordpress.com est un blog d’une bibliothécaire travaillant en BU. Ses questionnements réguliers sur le métier, entre les clichés et l’appréhension de l’avenir de la profession, sont intéressants (et souvent critiques).
  • Enfin, http://globolibro.wordpress.com présente l’actualité internationale des bibliothèques, avec souvent des informations qui ne passent pas dans le champ francophone. Actuellement, par exemple, on y trouve de nombreux retours concernant l’IFLA.

En conclusion

Voilà, vous avez désormais les bases pour faire votre veille sur le monde germanique ! Celle-ci serait plus complète grâce à Twitter, mais je suis souvent confronté à un problème de taille : Twitter étant une fausse tour de Babel, je sais très bien que 90 % de mes followers ne sont pas intéressés par une réponse en allemand ou un RT auf deutsch. La barrière de la langue se trouve ici, dans le dialogue sur la place publique. Partager la veille, ce serait donc la traduire.

Tagué , ,

7 réflexions sur “Bibliothécaires allemands : tour d’horizon

  1. Aurélie dit :

    Merci beaucoup de toutes ces bonnes adresses ! J’avais cherché par le passé à trouver quelques biblioblogs sympas pour me remettre à l’allemand, mais mon niveau est devenu si faible que je n’arrivais même pas à faire une recherche efficace… Du coup, le temps de retrouver mon dictionnaire, et je m’en vais tenter de déchiffrer tout ça ! Merci encore !

  2. mareike2405 dit :

    Merci beaucoup. Je me permets de signaler mon article « Les bibliothèques en Allemagne : structures et stratégies de recherche » en ligne ici : http://www.perspectivia.net/content/publikationen/scholar-guide/histoire-en-allemagne/koenig_bibliotheques ainsi que le blog Germano-Fil en ce qui concerne les stratégies de recherche http://germano-fil.hypotheses.org

    • Hortensius dit :

      Merci pour cet article très complet et très clair ! J’aurais aimé le découvrir plus tôt tant, il est vrai, le modèle des bibliothèques allemandes diffère du nôtre.

      Le blog Germano-fil fait aussi partie de ma veille, il est effectivement très intéressant.

  3. lesewolke dit :

    Je ne savais pais, que vous avez aussi une revue de presse des biblioblogs. Très interessant! Merci pour présenter Lesewolke.🙂

  4. […] Bibliothécaires allemands : tour d’horizon Mes supports de formation musique libre […]

  5. […] bevorzugte Sprache französischer Bibliothekare ist, wie Thomas Colombera meint, schrieb er einen Blogbeitrag zum deutschen Bibliothekswesen (in Französisch). Er stellt dort Vereine und fünf deutsche Blogs […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s