Une certification LGBT pour les bibliothèques ? L’exemple de la Suède

[billet initialement publié sur le blog de Légothèque]

En Suède, l’acceptation des personnes LGBT est forte, relativement à d’autres pays comme la France [1].

Depuis sept ans maintenant, la plus grande association LGBT, la RFSL, propose une certification LGBT auprès des « organisations » dont les services publics, qui permet d’assurer que le service fait preuve d’efforts continus à l’attention des publics HBTQ (Homo-, Bisexuel-les, Trans et Queers, qui est l’acronyme consacré en Suède). Le processus permet d’attester que le service propose à ses usagers un « safe space » et des services qui leurs sont adaptés.

Un processus très lourd

Plusieurs bibliothèques ont obtenu cette certification [2]. Le processus, dans son ensemble, prend 6 à 8 mois, ce qui n’est pas léger et oblige une implication de tous les acteurs de l’institution. Cette certification comprend une partie observation, mais aussi une partie formation de quatre demi-journées auprès des bibliothécaires avec une sensibilisation au sujet [3]. Un plan de formation est mis en place dès le début, et implique que tous les employés aient un niveau de formation minimum. L’objectif est de garantir un endroit ouvert et inclusif, pour les usagers mais aussi en interne.

Logo de la certification

Une documentation est créée pour envisager les différentes situations possibles et pouvoir réagir en cas de problème. La certification est valable 3 ans, et bien sûr renouvelable après contrôle.

Mais une certification efficace

La mise en place de cette certification est jugée satisfaisante par les participants (93% la recommanderaient, d’après enquête).

Les bibliothèques de Hallonbergen, Solna, Sundbyberg et Sollentuna [4] font partie des bibliothèques certifiées, mais il est difficile d’obtenir un décompte précis dans la mesure où, souvent, c’est par exemple tout le service culture d’une ville qui est certifié. La bibliothèque de Malmö, troisième grande agglomération du pays, est en voie de certification.

Un dispositif critiqué

Cette certification reçoit des critiques régulières de la part d’autres associations LGBT et des citoyens qui s’inquiètent à la fois de la position de monopole de l’association RFSL [5] qui a été la première en Suède (elle a été créée en 1950 [6]) ainsi que le prix jugé exorbitant : par exemple, la certification de la commune de Mark (30 000 habitants [7]), a coûté plus de 100 000 euros.

RFSL a répondu à ces critiques [8] et continue sa certification, se concentrant actuellement sur les services de soins mais pas exclusivement.

Et en France ?

En France, il n’existe pas de certification LGBT. Cependant, on peut remarquer qu’il y a des initiatives qui peuvent s’en rapprocher. Pour le monde du travail, il y a la charte de l’association LGBT l’Autre Cercle [9]. Pour les commerces, il existes plusieurs chartes et réseaux qui permettent de montrer qu’ils sont LGBT-friendly. Cependant, ces dispositifs ne sont pas contraignants, et surtout, dans notre cas, pas orienté vers les services publics dont les bibliothèques. A quand la même chose en France ?

Notes :

[1] Deux éléments parmi d’autres, le droit à l’adoption (2003) et le mariage pour les personnes de même sexe (2009) ont été autorisés plusieurs années avant la France. Voir Wikipédia en suédois https://sv.wikipedia.org/wiki/Homosexualitet#Sverige

[2] Voir ce lien en suédois http://www.rfsl.se/?p=4960

[3] Les détails peuvent être consultés ici http://www.rfsl.se/public/Bilaga_1_Certifieringsplan_generell_13-04-17.pdf

[4] La liste des établissements est disponible en ligne http://www.rfsl.se/?p=4962

[5] Voir notamment cette critique http://www.svt.se/opinion/article2864328.svt

[6] Voir https://en.wikipedia.org/wiki/Swedish_Federation_for_Lesbian,_Gay,_Bisexual_and_Transgender_Rights

[7] Chiffres issus de l’article Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Mark_(commune)

[8] Voir cette tribune dans le magasine gay suédois QX http://www.qx.se/samhalle/debatt/28748/rfsl-har-inte-monopol

[9] Voir la charte et ses signataires ici http://www.autrecercle.org/page/charte-d-engagement-lgbt-de-l-autre-cercle

Une réflexion sur “Une certification LGBT pour les bibliothèques ? L’exemple de la Suède

  1. […] Une certification LGBT pour les bibliothèques ? L’exemple de la Suède. [billet initialement publié sur le blog de Légothèque] En Suède, l’acceptation des personnes LGBT est forte, relativement à d’autres pays comme la France [1]. Depuis sept ans maintenant, la plus grande association LGBT, la RFSL, propose une certification LGBT auprès des « organisations » dont les services publics, qui permet d’assurer que le service fait preuve d’efforts continus à l’attention des publics HBTQ (Homo-, Bisexuel-les, Trans et Queers, qui est l’acronyme consacré en Suède). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s