La médiathèque Valentin Haüy

La médiathèque de l’association Valentin Haüy se situe dans un grand bâtiment du 7e arrondissement de Paris. Elle est ouverte aux publics malvoyants et aveugles, sur place mais aussi à distance.

Son site web est riche en informations, et j’ai eu la chance il y a peu de la visiter. Je vous propose donc d’en faire le tour en quelques photos.

Bibliothèque d’association, l’équipe est composée de 17 personnes. L’entrée de la bibliothèque est au deuxième étage du bâtiment de l’association Valentin Haüy, signalée simplement mais efficacement : une attention particulière, vous l’aurez compris, est portée sur la signalétique afin de favoriser la visibilité et la lisibilité des services.

Sans titre

Affiche indiquant l’entrée de la bibliothèque

Les collections des espaces physiques sont de 3 ordres : livres en braille,  livres audio et livres en grands caractères comme on peut en trouver en médiathèque.

Concernant le braille, chaque livre occupe un espace de rayonnage important, pour un usage qui n’est pas majoritaire : les braillistes en France ne sont pas si nombreux comparé au public potentiel.

Sans titre

Des compactus dans les magasins : les livres en braille, contrairement aux livres audio, prennent de la place

Les magasins de compactus sont particulièrement importants, les livres en braille nécessitant dix volumes pour 300 pages d’un livre imprimé classique. Les séries colorées de livres que l’on peut voir à l’image constituent donc un seul livre. Ajoutons à cela les importantes difficultés de conservation du braille, livres écrits au stylet, dignes d’un travail de copiste, et vous obtenez une sacrée problématique – rassurez-vous, les livres aujourd’hui sont créés à l’aide d’une imprimante spéciale, l’embosseuse.

La médiathèque est en fait surtout une bibliothèque hors les murs : ses collections sont envoyées aux usagers qui en font la demande : un accueil téléphonique très utilisé reçoit les demandes, et les livres (en braille ou gravés sur des CD) sont alors envoyés. Tout ceci demande un travail logistique important. Heureusement pour la médiathèque et les bibliothécaires, l’envoi des documents par la poste est pris en charge financièrement par l’État, et il n’est pas demandé aux usagers de renvoyer les CD gravés.

Sans titre

Une salle est dédiée à l’envoi et à la réception des documents : des valisettes prêtes à l’envoi, remplies de livres.

Je parlais de CD gravés, car une partie importante des documents a beau être disponible en ligne sur la plateforme Eole, les usagers apprécient tout de même ce service. Ci-dessous, vous pouvez voir les machines à gravure qui bénéficient d’une salle réservée à cette tâche.

Sans titre

Les deux machines à graver les livres audio

Eole, donc, est la plateforme de livres numériques lancée par la médiathèque : elle propose l’accès à des milliers de livres audio au format Daisy ainsi que des livres en braille numérique. Les livres audio sont en nombre important grâce à la synthèse vocale qui est proposée : cette dernière bénéficie d’ailleurs d’un accueil favorable auprès du public.

Même si la fréquentation de la bibliothèque est surtout importante hors les murs, la bibliothèque accueille aussi le public sur place : il est temps de vous montrer les différents espaces : fiction, documentaire, actualité, jeunesse… Les salles de lecture sont particulièrement blanches, tant au niveau de la luminosité que des documents dont la tranche est uniformément blanche.

Sans titre

Vue d’une des salles de lecture

Sans titre

Le mobilier récent a été spécialement étudié : par exemple, les coins des tables sont arrondis

Sans titre

Des étagères de livres en braille

Sans titre

Des étagères de livres en braille -2

Sans titre

Une banque d’accueil particulièrement large : où l’on voit bien que l’accueil est au centre de la médiathèque

Des dispositifs de lecture jalonnent le parcours du visiteur : des machines qui permettent de scanner et de lire le texte, de l’agrandir, d’en modifier les contrastes, les couleurs…

Sans titre

un dispositif de lecture pour lire en braille

Sans titre

Un dispositif de lecture pour agrandir le texte

Sans titre

Un dispositif de lecture qui allie scanner et braille

L’idée de cette diversité d’outils, c’est que chacun trouve l’usage qui lui correspond le mieux, à l’image de cette médiathèque.

Je regrette de ne pas avoir pris les bibliothécaires en photo, afin de montrer la vitalité et l’investissement des gens qui font vivre cette médiathèque : j’en profite pour remercier Luc Maumet de m’avoir accordé de son temps pour visiter l’établissement. À défaut de photos, retrouvez-le ainsi que ses collègues sur Twitter où ils sont très actifs : @lucmaumet @Liblola @CoralieSan @fpintodasilva @CloeLig … Vous pouvez aussi suivre la @mediathequevh pour suivre son actualité.

Tagué ,

Une réflexion sur “La médiathèque Valentin Haüy

  1. […] Visite de la médiathèque de l’association Valentin Haüy, destinée aux personnes malvoyantes. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s