Négociations consortiales avec Elsevier… aux Pays-Bas

Elsevier, éditeur international dont la maison mère se trouve aux Pays-Bas, fait beaucoup parler de lui en France dans le milieu académique : en cause, la négociation au niveau national d’un accord pour l’accès à un bouquet de ressources ( http://www.savoirscom1.info/2014/02/protocole-daccord-elsevier-vers-le-maintien-de-la-rente-et-la-confirmation-dun-controle-hegemonique-des-donnees-de-la-recherche/ ).

Cette négociation, menée par le consortium COUPERIN, a pu être critiquée pour certains aspects, par exemple la clause de Text & Data Mining (voir ce récent billet de Pier-Carl Langlais http://scoms.hypotheses.org/276 ) ou encore le prix de cet accord.

Aux Pays-Bas — douce ironie quand c’est la mère patrie qui fait cet affront, la négociation entre l’éditeur et les universités est bloquée. Bloquée de chez bloquée. Il s’agit également d’un contrat de 5 ans et la presse généraliste s’en est assez vite fait l’écho (voir cet article en néerlandais http://www.volkskrant.nl/wetenschap/wetenschap-ligt-overhoop-met-uitgever-elsevier~a3782001/ ou encore celui-là http://nos.nl/artikel/717627-elsevier-negeert-wens-universiteiten.html ) ainsi que certaines universités (ici l’université de Maastricht en anglais et néerlandais http://enews.nieuwskiosk.nl/template/706/bDQgvgObIeyc25CCfecZSQ==.htm ).

Les universités sont pour un accès libre, en cela soutenues par le ministre de l’Education, de la Culture et des Sciences. Conséquence, les négociateurs (la VSNU, association des universités) vont désormais prévenir les chercheurs qu’en l’état et à partir du premier janvier, ils n’auront plus accès aux articles en ligne de cet éditeur, y compris ceux qu’ils ont rédigé. De toute façon, la décision est ferme : tant que Elsevier n’accepte pas d’évoluer dans la négociation, universités et CHU ne fourniront plus d’accès (même si d’après ce billet en anglais, il y aurait déjà un plan B et un plan C d’envisagés http://daniellakens.blogspot.nl/2014/11/negotiations-between-elsevier-and-dutch.html ).

Le fait que le ministère soutienne pleinement ce blocage des négociations est un symbole fort, étayé par son engagement à ce que 60% de la production scientifique du pays d’ici 5 ans, et 100% d’ici 10 ans, soit disponible en open access.

Je pense que nous serons nombreux à suivre depuis la France l’évolution de cette négociation…

Pour aller plus loin, vous pouvez lire le communiqué de presse de l’association des universités néerlandaises en anglais :

http://vsnu.nl/files/documenten/Domeinen/Onderzoek/Open%20access/Explanation%20press%20release%20for%20scientists%20%282014-11-04%29.pdf

3 réflexions sur “Négociations consortiales avec Elsevier… aux Pays-Bas

  1. […] Elsevier, éditeur international dont la maison mère se trouve aux Pays-Bas, fait beaucoup parler de lui en France dans le milieu Académique : en cause, la négociation au niveau national d'un accord…  […]

  2. […] Courte synthèse sur le dossier Elsevier aux Pays-Bas Elsevier, éditeur international dont la maison mère se trouve aux Pays-Bas, fait beaucoup parler de lui en France dans le milieu Académique : en cause, la négociation au niveau national d'un accord…  […]

  3. […] "Négociations consortiales avec Elsevier… aux Pays-Bas" […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés